Le rôle de sa vie

Royan : L’acteur a choisi Royan pour sa première – et rare – séance de dédicaces. Une ville dans laquelle il a un appartement et où sa femme, Véronique, a beaucoup d’attaches. Une expression imagée pour définir l’idée qui l’a effleuré à la sortie du bloc, après une opération qui le laissa paraplégique.

Jusqu’à la première envie de se battre et «d’attacher solidement les rubans».

Pour lui, sa vie ne méritait pas d’être racontée.

Conscient que l’anévrisme de son aorte, qu’il décrit comme «un tuyau en PVC dans un état épouvantable», risque d’éclater à n’importe quel moment et de le tuer, il décide pourtant de tourner un énième «Louis la Brocante».

Pendant des mois, Victor Lanoux se bat pour récupérer ce qui lui fait défaut.

Sauf qu’à peu de chose près, l’acteur est passé très près d’une rencontre avec la Grande Faucheuse.

Les tournages de «Louis la Brocante» sont à présent adaptés, à cause de son actuelle voix éraillée et de sa fatigue.

Il parle beaucoup de sa femme, Véronique, et de la bataille qu’elle l’a aidé à mener.

Demain, il profitera de sa venue à la Maison de la presse pour rester quelques jours à Royan.

Un artiste simple, finalement pas très différent de son personnage de brocanteur. Source

You May Also Like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer