Une médecine « verte »

C’est un jeune médecin qui vient de s’installer au premier étage de la maison Nicolas-Venette. Dans l’immeuble où vécut, il y a trois siècles, l’éminent professeur de chirurgie, le service santé publique hygiène environnement de la Ville a accueilli en septembre dernier un nouveau directeur : Guillaume Fauvel, 43 ans.

De 1996 à 2009, Guillaume Fauvel partage son temps entre la santé publique de ses compatriotes et ses missions pour Médecins du monde.

D’une part, c’est une des rares villes du Sud-ouest qui a adhéré au réseau Ville Santé, d’autre part, la municipalité y déploie des efforts louables en matière d’environnement.

À la tête d’une équipe de 25 personnes (le service englobe les agents officiant dans les toilettes publiques), réparties en quatre pôles – promotion de la santé, hygiène du milieu, centre de vaccination international, environnement – le docteur Fauvel a l’intention de «décloisonner tout ça», afin de mieux «lutter contre les inégalités en matière de santé».

Il s’intéresse donc de très près à l’atelier Santé Ville mis en place en septembre 2008 dans les quartiers de Mireuil, Laleu, la Pallice, La Rossignolette. Source

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.