Les identités régionales

Selon les statisticiens de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), 41 300 étrangers vivraient en Poitou-Charentes, soit à peine 2,4 % de la population régionale, là où ils représentent 5,8 % dans l’ensemble de la France métropolitaine.

Un chiffre d’autant plus modeste que le tiers d’entre eux sont des ressortissants britanniques, arrivés depuis assez peu de temps.

La moitié de ces 13 000 Britanniques (3 044 en Charente-Maritime, dont 302 dans l’arrondissement de Rochefort et 193 dans celui de La Rochelle) se sont installés en Poitou-Charentes depuis moins de cinq ans.

La région héberge près de 10 % des Britanniques vivant en France, derrière l’Ile-de-France, Midi-Pyrénées et l’Aquitaine, mais devant la Bretagne et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Malgré cette indéniable attraction, les effets de la crise sur l’économie et la devise anglaise pourraient freiner la tendance dans les prochaines années.

Malgré la crise économique dont l’enquête ne peut pour l’heure évaluer les conséquences, la région pourrait prochainement séduire les Belges, mais peut-être aussi les Néerlandais, les Allemands et les Scandinaves, qui commencent à pointer leur nez le long du littoral charentais. Source

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.