La bataille de Besselue peut-être bientôt finie

Nouveau rebondissement dans le dossier Besselue, ce terrain tant convoité situé entre la Maison de la Charente-Maritime et le Gaité Bar, dans le quartier des Minimes. Alors que le commissaire du gouvernement avait donné raison à l’Association pour la protection du littoral rochelais en recevant son dernier recours contre le projet immobilier de deux promoteurs, le Conseil d’État vient de retoquer une partie du jugement.

En clair, il a validé le permis de construire du promoteur Simober (à qui l’on doit la monumentale Porte Océane).

Mais a annulé l’arrêt de la cour d’appel de Bordeaux concernant le permis de BSP, le promoteur rochelais, pour «erreur de droit».

La cour d’appel aurait jugé permis par permis, alors qu’elle aurait dû prendre en considération l’ensemble du programme immobilier, a estimé le Conseil d’État.

«Un jugement quelque peu tiré par les cheveux», reconnaît lui-même Guy Huljack, à l’origine du recours.

Pour autant, il ne s’agirait cette fois plus que d’un contretemps dans une procédure qui dure depuis dix ans.

Le projet prévoit la construction d’une vingtaine de logements dont neuf maisons en rez-de-chaussée, le tout avec vue imprenable sur la mer.

Un programme haut de gamme avec garages enterrés et la promesse de préserver les paysages avec des maisons qui ne devraient pas dépasser les cinq mètres de haut. Source

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer