Le Corbusier vu par son complice Lucien Hervé

Un jour, un peintre de ses amis, un certain Henri Matisse, lui suggéra de se rendre à Marseille et d’y photographier cette «Cité radieuse» de l’architecte Charles-Édouard Jeanneret-Gris. Il adressa 150 photographies au Corbusier, puisque c’est de lui qu’il s’agit.

Lucien Hervé s’est éteint, lui, en 2007, à l’âge de 97 ans, laissant une oeuvre riche de quelque 180 000 photographies, pour l’essentiel en noir et blanc et centrée sur l’architecture.

Le Domaine de Chatressac, à Chaillevette, a eu le privilège l’été dernier d’accueillir une exposition de photographies de Lucien Hervé.

«Il s’agit en fait d’un double regard, d’un dialogue, d’une rencontre entre l’architecte et le photographe», souligne Coryse Vattebled.

«Un personnage complet», même, sourit Coryse Vattebled. Source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.