Tariq Teguia, icône du cinéma d’art et d’essai

Casquette vissée sur le crâne, lunette à la Chips et chèche rouge sous son sweat à capuche, Tariq Teguia est ici au calme, loin de l’agitation de Paris ou d’Alger. Le jeune réalisateur de 43 ans est en résidence d’artiste à Saint-Georges-de-Didonne encore quelques jours.

Pour son précédent film, «Inland», il avait aussi cherché l’inspiration sur les plages de Charente.

Le résultat avait dépassé ses espérances puisqu’il avait reçu le prix de la critique internationale au festival de Venise.

Depuis sa sortie en avril dernier, Tariq court de salles en salles à travers toute la France pour présenter son travail au public.

Le personnage principal est un grand voyageur qui se déplace de pays en pays et se pose des questions sur le monde qui l’entoure.

Avec une question sous-jacente : c’est quoi être méditerranéen?

Il y a une vraie qualité photographique dans ses films. Source

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer