Gestion de l’eau à Royan : pour voter en secret, il faut voter le secret

L’affaire ressemble à un gag, mais ce n’en est pas un. Les élus royannais ont omis, lors du conseil municipal du 23 décembre, qui a vu la production et la distribution de l’eau potable confiées à Veolia eau, de voter… Elle constitue malgré tout une faille juridique dans laquelle le conseiller municipal PS Michel Merle, notoirement opposé à au dossier, s’est engouffré.

Il a déposé un recours en annulation de la délibération devant le tribunal administratif de Poitiers.

Pour Michel Merle, ce refus aurait dû être exprimé par un bulletin déposé dans l’urne.

Le maire Didier Quentin était entouré d’un directeur des services adjoint, d’un directeur juridique, d’un adjoint en charge des affaires juridiques et d’un directeur de cabinet.

L’affaire ne change rien à la situation immédiate.

Il a toujours, de fait, considéré le vote à bulletin secret indigne de la condition d’élu.Source

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.