La prime aux sortants

Ni la guerilla interne qui a présidé à la constitution de la liste PS départementale, ni la stratégie d’ouverture aux membres du Modem, ni même la vive concurrence avec les «cousins» d’Europe Écologie n’auront manifestement atteint le crédit de la présidente sortante de Région en Charente-Maritime.

Avec 36,57 % obtenus dans le département, la liste Royal – Falorni caracole en tête de peloton, bénéficiant d’une prime au sortant au regard des scores obtenus en 2004.

La liste UMP est sans doute la plus pénalisée par la très forte abstention qui a dominé ce premier tour (49,91 % sur le département).

L’autre fait notable concerne le FN, qui ne pourra se maintenir au second tour et n’aura pas non plus d’élus dans la future assemblée : il dégringole de 12,09 % (en 2004) à 8,46 %. Source

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.