Le Jumping échappe de peu à l’annulation

Jean-Paul Matrat, président de la Somecob, vient d’envoyer ses cartes de voeux. Le mot «enfin» y figure en toutes lettres. De même que les dates de la prochaine édition du Jumping international de Royan, les 20, 21, et 22 août prochain. Un grand écart pour les organisateurs de la manifestation, traditionnellement implantée fin juillet.

Le Jumping, concours de saut international (CSI) 3*, a tout bonnement été menacé de disparition.

Ce nouveau calendrier a été obtenu de haute lutte.

Chantilly, qui organise traditionnellement sa propre manifestation en septembre, a cependant eu l’opportunité d’accueillir aux mêmes dates une étape d’une manifestation internationale 5*, le Global Champion Tour.

Ce n’aurait pas forcément été un problème insurmontable, s’ils n’avaient pris le parti d’organiser en même temps un CSI 2* et un CSI 1* jeunes chevaux.

Probablement les dix meilleurs internationaux sur le GCT.

C’est un circuit en neuf étapes dont la finale est à Rio de Janeiro.

Le Grand prix est doté de 400 000 euros, soit l’équivalent de notre budget total.

Nous ne pouvions nous opposer à l’organisation d’une manifestation mieux cotée que la nôtre.

J’ai bien tenté d’objecter notre ancienneté dans le calendrier : 33 ans à la même date!

La Fédération française d’équitation (FFE) a appuyé notre demande. Source

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer