L’huître avait le mal de mer…

HuitreOn ne dira jamais assez à quel point la flore intestinale du touriste est fragile dès lors qu’il renonce au plancher des vaches. Ainsi, malgré une petite traversée de rien du tout, il n’est pas rare que certains pieds tendres nourrissent bien malgré eux les poissons au retour du bac reliant Aix au continent.

Voilà sans doute pourquoi la petite île fut hier plus royaliste que le roi sanitaire en ne servant pas ses huîtres pourtant de nouveau autorisées à la consommation.

En somme, un principe de précaution psychologique que justifie facilement Michel Jean, le chef du restaurant les Paillotes.

«Vu la rigueur parfois exagérée des tests que l’État fait subir aux huîtres de Charente-Maritime ou d’Arcachon, je suis sûr au moins qu’elles ne nous rendront pas malades», expliquait une touriste lyonnaise, tout en admettant au passage ne pas avoir très bien saisi la subtilité des symptômes d’une toxine amnésiante. Source

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.