Ils se jettent à l’eau pour travailler sur la plage

Quinze jeunes Royannais vont se présenter aujourd’hui, à Rochefort-sur-Mer, au concours du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA). Deux jours d’épreuves physiques et de contrôle des connaissances sont nécessaires pour obtenir le précieux sésame qui permettra de travailler sur le littoral. Parmi eux, Basile Garoufalakis, 18 ans, a commencé son entraînement un an plus tôt, avec l’Association sauvetage et secourisme Royan Atlantique.

«Ça m’a permis d’acquérir une certaine endurance physique en attendant d’être majeur», explique-t-il.

Mais aussi de passer tranquillement les deux niveaux du diplôme de premiers secours en équipes – dans le jargon du sauvetage, le PSE1 et le PSE2 – indispensables à l’inscription au concours.

Pour son entraîneur, Fabien Boireau, champion de France 2009 de sauvetage sportif, «préparer le concours en deux ans permet de se mettre en condition et d’aborder le concours plus sereinement».

Ce week-end, il s’est rendu une dernière fois à la piscine de Royan avec les autres candidats pour répéter les différents gestes sur lesquels il sera noté.

Lorsqu’il joue une victime qu’il faut ramener au bord du bassin, il enserre de ses bras les apprentis sauveteurs au thorax, aux pieds ou encore au cou, simulant la peur de la noyade.

Une fois le précieux diplôme en poche, comme tous les sauveteurs qui veulent travailler sur les plages du Pays royannais, il devra encore effectuer un «stage en mer» pour être sélectionné. Source

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.