Des raisons du cœur

Didier Bezace revient à La Rochelle dans un rôle qu’il connaît bien, celui de metteur en scène. Il s’empare de la dernière grande oeuvre de Marivaux, accompagné d’une distribution prestigieuse, Isabelle Sadoyan, l’aérienne Anouk Grinberg et Pierre Arditi, tout en coffre et subtilité, qui campe le meneur d’intrigue, le chef d’orchestre qui n’épargne pas sa sueur pour mener à bien ses desseins.

Dorante (Robert Plagnol) descend l’escalier, frôlant le public, pour rejoindre Dubois (Pierre Arditi), impatient de lui confier son plan «infaillible, absolument infaillible».

L’homme s’est mis en tête de faire le bonheur de sa maîtresse, Araminte (Anouk Grinberg) : faire aimer cette femme, qui est une comtesse, veuve, jeune mais plus jeunette, à un ancien maître à lui, Dorante, parce qu’il considère que ces deux-là sont faits pour s’aimer.

Il va révéler Araminte à elle-même et la sortir de l’état d’indolence sentimentale et intellectuelle que cette société a fait d’elle. Source

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer