Prêts à larguer les amarres au musée des modèles réduits

Avec l’arrivée des beaux jours, le directeur Thierry Gaillard souhaite plus que jamais rouvrir son musée consacré aux modèles réduits. Avec le mètre d’eau amené par la tempête, fin février, plus d’une centaine de trains électriques sont hors d’usage ainsi que certaines vitrines animées.

Thierry Gaillard possédait auparavant un premier musée à Vannes dans le Morbihan, cette collection rapatriée il y a huit ans est dorénavant exposée depuis samedi pour le bonheur d’un public déjà au rendez-vous.

Le musée des automates bénéficie ainsi d’une forme d’autonomie en terme d’entretien par rapport à celui des modèles réduits plus complexes.

La filiale rochelaise d’une entreprise comme Alter, spécialisée dans les alternateurs, démonte, nettoie et remonte les systèmes des moteurs électriques.

Hier, les nouvelles vitrines et les capots de verres protégeant les maquettes devaient être livrés par une société basée à Laleu. Source

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer