Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Royan : ‘ les commerçants feront appel à un privé ‘

La confusion est difficilement possible entre une déchetterie et le siège de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara). Le dépôt sauvage, dans la nuit de mardi à mercredi, d’ordures et de fumier devant le 107 de l’avenue de Rochefort a donc tout de l’acte délibéré et revendicatif, pour ne pas dire vindicatif.

Le restaurateur royannais et membre de l’Association des commerçants du littoral de Royan ne s’étonne pas, non plus, de ce message malodorant et inesthétique adressé à la Cara.

Le fruit, selon lui, d’une incompréhension persistante de la lourde charge financière que constituera la redevance spéciale sur l’enlèvement des déchets, désormais imposé à tous les professionnels et collectivités publiques (nos éditions de lundi et mardi).

Si, dans nos colonnes, les élus de la Cara avaient «découvert de nouvelles revendications» dans la dernière prise de position des commerçants, les représentants de l’ACLR (en grande majorité, des professionnels des métiers de bouche) réfutent l’argument selon lequel l’Agglomération aurait ouvert un temps la porte à la négociation.

«Le chiffre de 120 euros que nous proposons nous-mêmes correspond au tarif qu’un prestataire privé serait disposé à nous consentir», précise Patrice Rouiller.

Les atermoiements de l’association «ne perturbent pas» Jean-Pierre Tallieu. Source

Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.