Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Un nageur d’exception

Toute la semaine dernière, cet homme de 41 ans, originaire de Châtellerault (Vienne) et amputé des quatre membres suite à une électrocution, s’est entraîné en mer sous la surveillance des gendarmes de la brigade nautique de Charente-Maritime, dans la rade de La Rochelle. Muni de prothèses dotées de palmes souples en carbone, Philippe Croizon enchaîne sans relâche les séances de natation, dans le cadre de sa préparation physique.

>

Peu de temps après son accident, un reportage de «Thalassa» sur la traversée de La Manche à la nage lui redonne de l’espoir et la volonté de vivre, après la perte de ses membres.

Soutenu par l’association Handicap 2000, créée par son père, le Conseil général de la Vienne et la mairie de Châtellerault, Philippe nage, depuis deux ans, entre 15 et 30 heures par semaine, en piscine et dans les eaux d’un lac.

À l’inverse d’un nageur valide, son seul moyen de propulsion réside dans ses palmes, il utilise dans l’eau ses avant-bras pour se stabiliser. Source



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.