Le tour à pied devient un carnet de voyage

Le SportPendant dix semaines, d’avril à juin 2009, Stéphane Marais a arpenté le département, de long en large, parcourant 1 111 kilomètres à pied, harnaché à une carriole. De Tonnay-Charente, sa ville, à Saint-Porchaire en passant par la Génétouze, l’écrivain-voyageur a marché sur les chemins caillouteux, bivouaqué là où on l’y invitait et cassé la croûte avec des dizaines d’inconnus.

Son envie : marcher, colporter ses livres écrits lors de ses précédents voyage, partager ses aventures avec le lecteur.

Hormis un ou deux pneus à plat, la pluie omniprésente pendant le parcours, le prix du camping trop cher à son goût, et surtout sa rage de dent, l’écrivain-voyageur n’a jamais eu de bonnes raisons de se plaindre ni l’envie de renoncer.

Le récit est simple parce que le voyage est simple. Source



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.