Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Vénérand, adepte du recyclage à la source

Une tonne d’ordures ménagères à collecter et à traiter coûte 150 euros à la collectivité, et donc aux usagers payant une redevance. Le compostage à domicile n’a plus, lui, d’impact financier, après achat initial des composteurs. Aussi, la communauté de communes (CdC) du Pays santon veut-elle réduire les déchets à la source en encourageant à cette démarche tous les foyers possédant un coin de jardin, à la ville comme à la campagne.

Pour ce faire, elle a investi dans l’acquisition de composteurs individuels – 152 000 euros – qu’elle distribue gratuitement depuis cette semaine.

Mathilde Colombiers, recrutée par la CdC pour développer le compostage auprès de la population, et Michel Troquereau, de la société Corete, fabricant de composteurs (2), font preuve d’une grande pédagogie. Source



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.