Le métal dans la peau

À 39 ans, il se lance dans l’aventure, aidé par une bourse BRDE (Bourse régionale désir d’entreprendre qui a remplacé la bourse tremplin emploi) dans un dossier piloté par le Pays des Vals de Saintonge. Il a transmis sa passion à son fils de 13 ans, qui a déjà une moto de cross et un chopper, le père et le fils se déplaçant aux concentrations de choppers et aux courses de dragsters auto et motos.

Outre la fabrication ou la rénovation de portails, grilles, garde-corps, enseignes métalliques, blindages de portes et volets, Denis fabrique des pièces sur mesure pour l’auto et la moto.

Pour les pots inox, la demande est phénoménale : des clients de Lyon et d’Auxerre m’ont trouvé par mon site Internet.

Du tour au poste à souder et de la scie fraise au touret à polir en passant par le marbre à laser et le massicot qui fait aussi cisaillage, pliage et roulage, Denis ne manque pas d’occupation. Source



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.