Gare aux physalies

C’est une cousine éloignée, la physalie, un siphonophore et non une variété de méduse, qui s’offre des vacances sur le littoral aquitain depuis quelques semaines. Et tout particulièrement dans le sud de la région, donc ici, dans les Landes. Poussées par des vents du sud, des colonies de cet animal marin ont quitté leur nid douillet de l’Atlantique tropical pour s’échouer sur nos plages.

Le centre antipoison interrégional (Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin) a ainsi déclenché une alerte à l’attention des médecins, hôpitaux et centres de secours des départements concernés avec les conduites à tenir.

Car la physalie n’est pas du genre à partager sa zone de bain sans sourciller.

Qui se frotte à ses longs tentacules transparents, pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres, s’y pique.

La lésion doit ensuite être rincée abondamment à l’eau de mer.

Contacté hier, le secrétaire général de la préfecture, Eric de Wispelaere, se veut rassurant. Source



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.