La langue des régates passe par l’anglais

A la Société des Régates Rochelaise (SRR), c’est Alison de San Diego. Une bénévole parmi tous ceux que compte l’association, et qui mouille la chemise, comme on dit, au service des gens de mer. En 2007, pour rejoindre à Puilboreau le Français de sa vie, Alison Fraser a quitté la Californie. Des petits enfants qui sortent sur les Optimist aux coureurs plus âgés, tout le monde, ici, est super sympa.

Elle s’installe en France, à Toulon, travaillant pour le compte de l’USO (United Service Organizations).

Elle a signé pour la marine américaine.

Je servais d’interprète entre la marine et les autorités françaises.

J’organisais aussi, lors des escales des bateaux, le séjour des marins à terre.

Alison Fraser fera aussi la Corée avant un changement de cap.

Elle retourne aux États-Unis et ouvre, à San Diego, une boutique où elle commercialise des tissus, de la vaisselle et des objets de décoration qu’elle fait venir de Provence.

Américaine installée à La Rochelle, elle a une passion : les fromages, français bien sûr.

Je me suis occupée de remettre aux coureurs le programme de la semaine.

Ensuite, j’étais sur le bateau viseur, puis sur le bateau d’arrivée pour les pointages. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.