Entre chant occitan et guitare romantique

Quand l’ensemble vocal et instrumental «La Camera delle lacrima», attendu à Vaux-sur-Mer, explore les répertoires chantés du patrimoine français et particulièrement occitan, le duo Giuliani, programmé à Floirac, rend hommage à la musique romantique.

Fondé en 2004 par le ténor Bruno Bonhoure, l’ensemble vocal et instrumental «La Camera delle lacrima» – littéralement la chambre des larmes – a pour vocation l’interprétation de la chanson à travers les siècles en tenant compte des rapports qui existent entre musique écrite et tradition orale, en langue française et occitane.

À Vaux-sur-Mer ce soir, Bruno Bonhoure (chanteur ténor), Bruno Heistroffer (théorbe) et Antoine Morineau (daf et tombak) interpréteront un répertoire directement inspiré par une tradition du Massif Central occitan nommée «Passer les réveillers».

En récital, elle privilégie le répertoire de la Renaissance espagnole et italienne, les airs de cour français et anglais ainsi que le lied et la mélodie française. S



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.