La cigogne blanche bat un nouveau record

Le bilan du printemps 2010 en Charente-Maritime place le département en deuxième position après le Haut-Rhin, avec un effectif de 290 couples installés connus, soit 19 de plus qu’en 2009 (232 en 2008 et 150 en 2005).

La reproduction a été marquée par l’accroissement du nombre de nids installés dans les arbres ; la première reproduction avérée en Oléron ; une stabilisation du nombre de nids installés sur des pylônes ou des poteaux électriques ; 96 nids sur des plateformes ; un taux d’échec de reproduction assez important.

Sur 282 nids suivis par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), seulement 229 ont pu mener à bien leur reproduction avec 673 jeunes à l’envol (538 en 2009).

Parallèlement, les premières cigognes noires ont été vues en migration dès le 20 juillet, leur passage étant plus important à compter d’août. S



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.