« A-t-on vraiment besoin d’un aéroport ? »

En 2020 ou à la saint-glinglin? Le débat relancé par Maxime Bono, député-maire de La Rochelle, et Dominique Bussereau, président du Conseil général, est suivi avec intérêt par l’Acena, l’Association contre l’extension et les nuisances de l’aérodrome de La Rochelle.

Cette pléthore d’équipements coûte cher aux finances publiques, dit-il, plus qu’elle ne leur rapporte.

On sait en revanche que, à La Rochelle comme ailleurs, les compagnies low cost coûtent cher en subventions aux finances publiques.

Bref, pour l’Acena, de par sa situation géographique «l’aérodrome rochelais est donc condamné naturellement pour des raisons de sécurité». S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer