Les sapeurs-pompiers remettent la pression

Une distribution de tracts sur le marché hier matin. Et des banderoles accrochées depuis mercredi soir sur leur caserne. Les sapeurs-pompiers du Pays rochefortais en ont assez et ont décidé de le faire savoir. Ils rêvent d’une nouvelle caserne et se cherchent un terrain.

Mais depuis dix ans, les projets se sont succédé et sont tombés à l’eau : la Pyrotechnie au Vergeroux, La Beaune dans l’ancien gymnase de la Marine rive Sud ou encore la zone d’activités de Saint-Laurent-de-la-Prée.

Les combattants du feu n’y disposent même pas d’un terrain pour s’entraîner et doivent se contenter d’une cour pour déployer leur grande échelle sous les fenêtres de leur appartement.

Enfin, la caserne est en zone inondable.

Au total 2 millions d’euros si l’on compte, en plus de l’achat, la démolition des bâtiments et le désamiantage.

En l’absence de Bernard Grasset, président de la communauté d’agglomération et maire de Rochefort actuellement en voyage, les sapeurs-pompiers seront reçus cette après-midi par Geneviève Wiss-Vrignaud, première adjointe. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer