Quelle sera l’élue ?

Dans quelques semaines, la Ville désignera la nouvelle voiture qui équipera la flotte de véhicules électriques en libre-service de Yélomobile. Un panel de testeurs a déjà donné son avis. La Ion, fabriquée par Peugeot, était le choix numéro 1 des testeurs interrogés le mois dernier. Mais son prix élevé, plus de 30 000 €, peut freiner les ardeurs des acheteurs.

Quatre voitures électriques circulent depuis quelques semaines en centre-ville.

Il y a la Peugeot Ion, la Citroën C Zéro, la Think de Think Global et la Mia d’Heuliez.

L’une d’elles remplacera, en principe au printemps 2011, les Peugeot Saxo et 106, qui équipent depuis une douzaine d’années la flotte de voitures rouges en libre-service de Yélomobile, ex-Liselec, utilisées par quelque 420 abonnés.

S’il a la dent dure avec la Think, fabriqué en Norvège, son opinion est mitigée concernant la Mia, au concept très innovant (le volant est situé au milieu).

Celle-ci possède pourtant un atout qui pourrait peser dans la balance : elle est fabriquée à Cerizay, dans les Deux-Sèvres, par Heuliez, qui bénéficie du soutien de la présidente du Conseil régional du Poitou-Charentes, Ségolène Royal.
Dans quinze jours, le quartier Saint-Maurice, la piscine Lucien-Maylin et le parking du cinéma CGR aux Minimes s’ajouteront à la liste des stations.S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.