Le très cher carrelet de Roland Toutain

De son carrelet neuf, il ne restait debout que 6 des 24 poteaux. Plus de cabane et de la passerelle il ne restait qu’un petit bout accroché aux rares poteaux. Comme la plupart des 20 carrelets du secteur, celui de Roland n’existait plus. Certes, beaucoup de pêcheurs de Charente-Maritime ont ressenti ce jour-là le même abattement, la même douleur devant le spectacle navrant de leur matériel pulvérisé, mais le cas de Roland est un peu particulier et même très particulier.

En décembre 2006, pour le Téléthon, des bénévoles construisent un carrelet qui doit être mis aux enchères, une grande partie du bénéfice devant revenir à l’association du Téléthon.

Roland Toutain est sur les rangs et les enchères grimpent jusqu’à\u2026 99 000 euros!

Une somme énorme quand on songe que le prix de revient pour la construction d’un carrelet se monte à 40 000 euros environ.

Mais Roland Toutain, par générosité n’hésite pas à suivre l’enchère que font monter deux autres personnes.

Quelques jours plus tard, Roland, son épouse Martine accueillent au carrelet Jean-Paul Noguès l’époux de Colette Besson et ses deux filles pour le baptême de la cabane qui portera le nom de la célèbre championne d’athlétisme décédée quelques mois plus tôt.

Et pendant trois ans, Roland avec sa famille et ses amis profiteront au maximum de ce qu’il considère comme un petit paradis perché à douze mètres au-dessus de la mer (basse) avec vue imprenable sur le phare de Cordouan. Dans la foulée on installera le mât qui soutiendra le filet. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer