Un vrai espace à vivre aux allures de village

Il faut dire que comme l’avait fait remarquer Ségolène Royal, lors de sa venue en 2004, l’établissement, vieux de 44 ans, était «de bric et de broc». Finis les colmatages successifs, les agrandissements au coup par coup, les préfabriqués implantés à la va-vite, sans uniformité, ni plan d’ensemble. En décidant de restaurer et d’agrandir le lycée pour 15 millions d’euros, la Région a voulu lui redonner lustre et uniformité.

On conservera la forte inertie thermique des bâtiments existants, tout en isolant les façades avec du bardage en bois.

Le lycée Merleau-Ponty qui arrive dans le tiercé de tête des établissements les plus demandés en Charente-Maritime avec Dautet et Valin à La Rochelle, sera à la hauteur de sa réputation.

«Nous n’avons pas de pierres de taille, nous n’avons pas de classes préparatoires, notre force, c’est la mixité sociale», déclare Catherine Chambard.

Désormais, ce lycée qui faisait déjà référence pour sa Maison des lycéens créée en 2001, continuera sur sa lancée d’innovation et d’initiative. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.