Le Cosy, dernier né d’une famille de restaurateurs

Aymé Canesson, 25 ans, ne pouvait échapper à son destin. Issu d’une famille de restaurateurs bien connue à Saintes, il a toujours su qu’il voulait perpétuer la tradition familiale. C’est donc sans surprise qu’il a ouvert sa propre affaire, Le Cosy, il y a deux mois, cours Paul- Doumer, à quelques pas de l’annexe du Conseil général et de l’hôpital. «Je suis né au Procopio, la pizzeria que mon père et mes grands-parents ont créé à la fin des années 70, dans le centre-ville de Saintes», confie le jeune homme.

Bien qu’originaires de Paris, les Canesson arrivaient du midi de la France.

Ses parents, Mireille et Michel, lui conseillent alors d’ouvrir une pizzeria.

En même temps que le Procopio, les Canesson sont aussi connus pour avoir ouvert, rive gauche, le Vaudeville, ce qu’on appelait dans le temps un bar américain.

Bruno Canesson, lui, après avoir pas mal bourlingué, a posé ses fourneaux au Pays Basque, à Urrugne, où il possède un restaurant dans lequel le poisson règne en maître.

«Dès que j’ai su dessiner, j’ai dessiné des restaurants», confie-t-il. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.