La vedette de sauvetage dans les starting-blocks

«En novembre», si le chantier suit un cours normal, Pierre Becker et la quarantaine de bénévoles royannais de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) se fendront d’un émouvant «au revoir» à la SNS 125 «Amiral de Castelbajac» et d’un «bienvenue» empreint de soulagement à destination de la SNS 162, leur nouvelle vedette, déjà baptisée d’un nom à consonance locale, «Sieur de Mons». La station SNSM de Royan, présidée depuis 2006 par Pierre Becket, attend avec impatience de disposer de son nouveau bateau.

La SNSM a effectué en 2010 59 sorties, dont 40 interventions de sauvetage, contre 69 interventions de cette seule nature en 2009.

Cet enchaînement de pannes – moteurs, transmission – a entraîné autant de réparations qui ont remis à flot pour quelques années encore la Castelbajac, mais des années que cette V1 de 1re classe mise en service en 1990 passera à Saint-Malo, à l’école de la SNSM.

Pas assez, qui plus est, pour retarder encore la mise en chantier de la future vedette.

Le coût initial avait été estimé à 800 000 euros. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer