Attention, site sensible

Sur ce mini-front de mer qui court du Mail vers Port-Neuf, les anciennes villas balnéaires disparaissent les unes après les autres pour céder la place à des résidences de grand standing ou à de luxueuses maisons pour riches particuliers. Elle occupe une petite parcelle de 963 mètres carrés sans ouverture sur la mer, coincée entre deux propriétés, à l’ombre de la résidence Richelieu. La SARL Imotec, basée aux Minimes, construit plus souvent des maisons individuelles que des résidences (presque) pieds dans l’eau.

L’architecte des bâtiments de France aussi. Gérard Fréjaville a conscience que le site est «sensible».

Le syndic des copropriétaires de la résidence Richelieu m’a déjà écrit pour exprimer son mécontentement.

Pour l’instant, le permis de construire ne fait l’objet d’aucune requête en annulation auprès du tribunal administratif de Poitiers.

Mais le délai de recours (deux mois après affichage public du permis de construire) court encore.

La mairie nous parle de préservation du littoral et dans le même temps elle autorise des constructions qui dénaturent encore plus ce front de mer déjà bien abîmé.

Ils avaient protesté de la même façon en 2002 contre la construction sous leurs fenêtres de la villa d’un riche industriel dans l’enceinte de la Villa Rose. S






Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer