La classique conserve tout son prestige

 Petite devinette : qui est donc cette classique de 73 printemps qui n’a pas pris une ride? La course cycliste Bordeaux-Saintes, bien sûr ; elle résiste au temps qui passe, malgré toutes les vicissitudes que traverse ce sport. Ils seront encore des centaines à se masser, dimanche, sur le cours National où sera jugée l’arrivée, un peu avant 17 heures. Le peloton aura alors couvert les 140 kilomètres séparant Coutras, point de départ girondin de l’épreuve, de Saintes, plus les trente kilomètres du circuit en ville à couvrir cinq fois avant que ne soit jugée l’arrivée.

Avant le jour J, Jean-Michel Ardouin et l’équipe de Bordeaux-Saintes Cycliste Organisations ont levé le voile sur cette 73e édition.

Pour autant, le budget de cette course en ligne, à laquelle participeront 136 coureurs de dix-sept équipes différentes, demeure raisonnable : 30 000 euros.

D’une grande stabilité d’une année sur l’autre, ce budget est couvert à 80 % par des subventions émanant de collectivités territoriales (Région, Département ou Ville de Saintes) mais aussi les contributions de partenaires privés.

Les problèmes de dopage ternissant l’image du cyclisme professionnel n’ont pas eu, à ce jour, de répercussions sur l’engagement financier de ces partenaires.

Ils sont connus de la population et parviennent mieux à faire passer le message de la sécurité à la population locale.

Car la sécurité sur le parcours, celle des coureurs comme celle du public, demeure la préoccupation majeure des organisateurs de la course.

Aux côtés de quatre motards de la gendarmerie nationale, une quarantaine d’autres motards accompagneront la course de Coutras à Saintes.

Affiliés au club Niort Moto Sécurité, ces motards ont, tous, passé un examen de sécurité pour exercer ce type de mission délicate.

Au total, une centaine de bénévoles s’investissent dans l’organisation de Bordeaux-Saintes, le jour de l’épreuve. S






Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.