Ambiance d’enfer sur les scènes du Big Fuzz

Tout a commencé samedi après-midi, avec les groupes Hollow Child, The Jack, Mad Men’s Club et Neo Club In. Ces formations, venues de Saintes et Bordeaux, issues d’une présélection de 16 inscrits au tremplin ouvert aux groupes amateurs, étaient en finale. Les membres du jury ont choisi les Bordelais de Mad Men’s Club et la nuit du Big Fuzz pouvait enfin vivre sa troisième édition en beauté avec les vainqueurs du Grand Prix du tremplin en première partie.

«Ce fut une soirée énorme, on propose maintenant une date reconnue, avec des têtes d’affiche, des groupes de grande qualité», commenta Pierre-Jacques Rambaud, dès le lendemain.

Cheville ouvrière des organisateurs, il se souviendra de ce concert qui a attiré du monde.

Le Baratin de la joie, 69 Chambers, No one is Innocent et, pour terminer aux petites heures du jour, Black bomb A ont fait vibrer le public. S






Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer