Un Printemps des poètes à l’accent québécois

Il était franco-québécois, ce Printemps des poètes de Néré du vendredi 11 mars. Avec un spectacle préparé par Pierre-Jean Cano, les enfants de l’école ont donné une représentation, entourés de leurs professeurs. Beaucoup de poèmes ont parsemé cet après-midi avec les enfants, les bénévoles de la bibliothèque. Le soir, après les crêpes des amis des deux France (Amadef), le public a beaucoup applaudi le poète Yves Allaire ; Josette Fradin et Alexandre Aubanel, pour leur interprétation de «Tu es mon autre».

On la retrouvera pour la Fête de la musique et, le 17 décembre, pour un concert en l’église de Néré.

Dimanche, c’était au tour de l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes) de la Châtellenie d’accueillir de la poésie avec Yves Allaire, Pierre-Jean Cano, les bénévoles de la bibliothèque et le maire, qui a récité, entre autres, un poème de Jose Marti, en espagnol, puis en français «Cultivo una rosa blanca», «Je cultive une rose blanche» pour l’ami sincère comme pour le traître.

Si les résidents ont fort apprécié, l’un d’entre eux, le doyen des hommes, Marcel Mirbeau, 96 ans, a lu quelques-uns de ses poèmes.

Et les amis québécois ont regagné leur terre natale après cette chaleureuse escale à Néré. S






Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.