Il a immortalisé l’hôpital avec son appareil photo

HopitalLe vieil hôpital n’est plus en activité, tous ses services ont rejoint le nouveau site de Béligon. Désormais, les va-et-vient incessant ont cédé la place à des palissades qui enferment l’établissement devenu, du jour au lendemain, une friche. Heureusement, Alain Mascaro est passé par là et a couché sur la pellicule ce que fut l’hôpital. Depuis quelques mois, cet homme s’est installé comme photographe indépendant à Champagne. En autodidacte entreprenant, il avait jusque-là exercé bien d’autres métiers : du commercial au culturel, de l’informatique à l’édition, il a aussi été maquettiste et ambulancier!

Dans un domaine d’activité plutôt concurrentiel, surtout à l’ère du numérique, Alain Mascaro s’est spécialisé dans le patrimoine et l’architecture, deux autres de ses centres d’intérêt.

Voilà comment lui est venue l’idée d’immortaliser l’hôpital Saint-Charles en passe de fermer.

«Quand j’ai proposé mes services à l’hôpital, je pensais que les photos avaient déjà été prises, j’appelais vraiment à tout hasard», déclare celui qui a finalement accompli sa mission à titre bénévole puisque l’hôpital lui a accordé une autorisation, mais aucun budget.

Évidemment, l’esprit de ce fonds photographique numérique n’est pas glamour. S






Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.