Les chanteurs amateurs montent sur scène

Sur la scène, des tables et des chaises. Les comédiens amateurs jouent les habitués venus pousser la chansonnette, comme tous les samedis soirs. C’est en fait leur histoire qu’ils racontent, leur passion pour le chant qu’ils interprètent. L’histoire de la comédie musicale «Le petit cabaret» est partie d’une bande de copains qui se sont rencontrés dans un piano bar. «Et c’est encore plus surprenant dans une ville comme Royan, où on entend souvent les jeunes dire que c’est une ville de vieux et les vieux se plaindre des jeunes», s’amuse-t-elle.

Pendant une heure et demie, les tubes s’enchaînent, de «Femme libérée» de Cookie Dingler à la célèbre «Carioca», en passant par «Proud Mary», de Tina Turner.

Les membres de la troupe étant plus chanteurs que comédiens, les chansons ont été choisies en premier et forment l’essentiel du spectacle.

L’histoire de cette soirée est un peu prétexte pour faire la transition entre les tours de chants. Le choix des chansons a été fait dans un répertoire connu, pour inviter le public à chanter avec eux.

Et si un petit trou de mémoire venait à arriver, un écran de karaoké a été prévu à côté de la scène. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.