Châtel opte pour le brise lames

Le Conseil municipal a été consacré à la présentation et au choix des projets de défense de côte et de gestion hydraulique de Châtelaillon et d’Yves. Au niveau de la rue Georges Charbonneaux (d’Orbigny), l’érosion de la côte étant permanente, il sera nécessaire de construire un ouvrage capable de protéger un stock sableux pour assurer la protection contre la submersion. Le Sivu (Syndicat intercommunal à vocation unique) des Pertuis Créocéan propose un épi brise-lames de 200 mètres de longueur avec une arase à 2,5 m NGF et un rechargement de sable d’environ 60 000 m3 qui s’étalera jusqu’au parc.

Le premier scénario concerne le renforcement des enrochements existants, couronnés d’un mur qui s’élèverait à + 6,10 m NGF, avec une promenade haute.

Jean-Louis Léonard prefère ce second projet, car le premier occulterait la visibilité entre le village et la mer. Ainsi, Les Boucholeurs pourrait perdre leur attrait touristique.

D’autre part, l’évacuation des eaux serait compliquée. Aux Boucholeurs, la protection doit s’accompagner de l’amélioration du système hydraulique pour évacuer les eaux issues du bassin versant et les eaux de franchissements. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.