Des étudiants au chevet de la Tache Verte

Du 31 janvier au 4 février dernier, 23 étudiants de master 1 de l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux (Ensap-Bx) ont observé Royan. À la Galerie de l’Europe, les Royannais peuvent découvrir ces projets qui imaginent les réaménagements possibles de la Tache Verte, symbole de la reconstruction architecturale de la ville. Comment une cité balnéaire se définit-elle?

Leur projet devait également prendre en compte le bâti de la ville et son patrimoine. Considérer l’espace environnant, les constructions alentours faisaient partie des principales contraintes.

«Pour résumer, les élèves proposent d’étirer et de densifier le centre-ville de Royan, de créer, à terme, un nouveau quartier», ajoute-t-il.

C’est la municipalité elle-même qui a proposé à ces futurs architectes de réfléchir sur l’avenir de la Tache Verte. Ces projets constituent un vivier d’idées d’aménagements pour la municipalité. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.