La science à la rescousse

«Ça nous change du béton, de Paris, c’est bien de voir autre chose», dit tout simplement Léa, 15 ans, originaire de la banlieue parisienne, devant le bassin des requins de l’Aquarium de La Rochelle. Reçus avec tous les honneurs, une vingtaine d’enfants et d’adolescents, âgés de 6 à 17 ans, ont bénéficié d’un accueil et d’un guide particulier en la personne de la directrice Roselyne Coutant-Benier.

Un groupe pas comme les autres puisqu’ils viennent découvrir la biodiversité marine aux côtés de chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et du personnel de l’hôpital pour enfants parisien Robert-Debré.

Depuis dix ans, leur collaboration permet à de jeunes patients de partir plusieurs jours à la rencontre des chercheurs sur le terrain et dans leurs laboratoires.

Après avoir amené les scientifiques aux malades, dès 2002, l’idée est née de faire voyager les enfants de l’hôpital aux quatre coins de la France pour leur faire découvrir le monde de la science et provoquer chez eux une sensation de liberté.

On échange devant les vitres du bassin des sardines ou des méduses, les enfants ne sont plus des patients mais des gamins comme les autres. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer