Une médaille frappée à l’ancienne pour Cordouan

«Cordouan, roi des phares», c’est l’inscription qui a été choisie pour illustrer le recto de la médaille, ou l’avers, comme l’appellent les initiés. Sur le revers, le blason de la ville de Royan, suivi de sa devise «Ne m’oubliez». Les éditions Marcou sont les spécialistes de la carte postale dans le pays royannais depuis 1981. Et pour le 400e anniversaire de l’allumage du phare de Cordouan, ils voulaient marquer le coup.

«L’es gens sont très attachés à Cordouan, d’ailleurs on le met sur presque toutes nos cartes», raconte Ludovic Marcou, gérant de l’entreprise familiale de Saint-Sulpice-de-Royan depuis 2003.

Pour fabriquer ces médailles, il utilise la technique de la sculpture en creux. Il grave ainsi des coins en métal, qui servent de support pour frapper manuellement l’argent ou l’or et faire apparaître un motif en relief sur les médailles.

La médaille en argent fin de 11,40 grammes sera tirée à 25 exemplaires et coûtera 180 euros. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer