Retour de foire allemande

Ce n’est pas évident pour ceux qui n’ont pas fait allemand deuxième langue au lycée, mais «Lust auf Royan» se traduit par «Envie de Royan» dans la langue d’Angela Merkel. «Lust auf Royan», des milliers d’heureux habitants de la ville de Balingen au sud-ouest de l’Allemagne ont pu le lire sur les dépliants qui ont été généreusement distribués à la fin du mois de mai avant la foire de Balingen, foire à laquelle une délégation du tourisme royannais était présente.

L’idée de faire la foire à Balingen est venue à Gérard Filoche quand, l’hiver dernier en épluchant des statistiques nationales sur les grandes transhumances estivales, il s’est aperçu que les Allemands avaient, une prédilection pour\u2026 la côte d’Azur et la Bretagne.

Avec l’aide de la municipalité de Balingen, l’adjoint au tourisme de Royan a donc mis au point une vaste opération de communication : distribution de dépliants sur Royan – traduits en allemands – dans les boîtes aux lettres de la ville et des communes voisines avant la foire, diffusion de spots publicitaires sur les ondes de la radio locale Antenne 1, placardage de 80 affiches pour annoncer la présence de Royan à la foire. Et bien entendu un stand – très bien placé parmi les dizaines d’exposants – sous l’immense hall de Balingen avec non seulement des dépliants, mais aussi quelques bourriches d’huîtres et flacons de vin blanc charentais. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.