Le marais rafraîchi

Avec sept autres jeunes filles des quartiers de Mireuil et de Villeneuve-les-Salines, elle est venue mouiller sa chemise pour débarrasser une partie du marais d’Yves de ses débris. Depuis le passage de la tempête Xynthia, il y a un an, les fragiles marais avaient été envahis par toutes sortes de déchets. Alors que beaucoup de travail de ramassage avait déjà été fait avec les ostréiculteurs du secteur, ce chantier éducatif a surtout permis de sensibiliser ces jeunes à des gestes écocitoyens.

L’opération a été encadrée par l’Association de promotion des actions de prévention sur l’agglomération rochelaise (l’Apapar).

Les jeunes, rémunérés à hauteur de 6 euros de l’heure, accumulent une petite cagnotte.

Rachel, elle a déjà sa petite idée sur la question : «Je voudrais aller à Paris», tandis que sa camarade Nolène, elle, rêve du Maroc.

Celles-ci ont, entre autres, repeint des cages d’escaliers et ramassé des détritus sur la plage des Minimes.

C’est bien de faire l’effort de la nettoyer.

Emmenées par leur guide, Cyril Goulevant, ces collégiennes ont eu droit à une visite guidée de la réserve naturelle. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.