La Ville veut conserver les quatre fleurs de son label

On n’est plus sur une succession de petites fleurs, mais sur une vision paysagère de l’urbanisme de notre ville. Hier, quatre représentants du Conseil national des villes et villages fleuris ont parcouru Saintes afin de procéder à un audit. Un processus long de trois mois au terme duquel la ville saura si elle conserve les quatre fleurs de son label obtenu pour la première fois en 2004, et renouvelé en 2006 et 2008.

Un concours visant à promouvoir et encourager toute action en faveur du développement des espaces verts et de l’amélioration du cadre de vie.

Devant les membres du jury, Christian Couillaud n’a pas ménagé sa peine.

Évidemment, il ferait beau voir qu’un adjoint Europe-Écologie-les Verts perde ce que la majorité antérieure, qui ne l’était pas, a obtenu.

Du jardin de la ruelle de l’Hospice, au square Foch, du Jardin public à la prairie de la Palu, les membres du jury ont pu constater grandeur nature le travail mené en la matière. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.