L’eau bienfaisante fête ses vingt-cinq ans

Si le site va passer cette année le cap des 11 000 curistes, il n’en oublie par pour autant de mettre un point d’honneur à perpétuer la qualité et la diversité de ses soins. Voilà près de trente ans (lire ci-dessous) que Claude Belot a vu cette eau jaillir et a décidé de lancer la folle idée des thermes, dans la capitale de Haute Saintonge.

À ces derniers, viennent aussi s’ajouter quelques personnes qui viennent sans prescription médicale, pour de la remise en forme, environ 1 000 clients dans l’année, «un revenu marginal» pour les thermes, selon Georges Favre.

Mais ce qui fait la force de la station c’est justement qu’elle n’est pas que ça, «aujourd’hui, Jonzac est une ville thermale mais avec une dynamique autre», affirme Georges Favre.

En effet, il ne s’agit pas d’une station thermale isolée, les curistes profitent d’équipemements commerciaux, de loisirs et de santé qui lui donnent une autre dimension. S



Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.