Royan : Emprunts toxiques

Feuille d'impot« Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts»…A Royan, l’adjoint aux finances Didier Simonnet se veut rassurant après un reportage de nos confrères de France 2 sur les communes françaises dont l’endettement devient toxique. Royan y était notamment cité. En cause, un emprunt de 14,7 millions d’euros sur 17 ans, contracté en 2007 par la municipalité d’Henri Le Gueut auprès de la Banque Dexia…emprunt à taux fixe, 3,92 % pendant 3 ans. Mais depuis cette année, le taux d’intérêt est devenu variable et indexé sur le taux de change entre l’euro, le dollar et le franc suisse.

Ce dernier s’est envolé, entraînant du même coup une augmentation du taux de remboursement. « Nous sommes entrés dans une zone de turbulence » affirme Didier Simonnet pour plusieurs raisons : la catastrophe de Fukushima, le printemps arabe ou encore l’augmentation du taux directeur de la Banque Centrale Européenne…Aujourd’hui, la Ville doit encore rembourser près de 12 millions d’euros, soit 21% de la dette municipale (environ 60 millions d’euros). Heureusement, l’adjoint aux finances a réussi à renégocier cet emprunt après plusieurs tentatives infructueuses.Un accord vient d’être trouvé avec Dexia, pour 2011 et 2012.

Didier Simonnet


Vous avez été nombreux à nous manifester votre inquiétude en tant que contribuable…mais le Député-maire Didier Quentin
s’est engagé à ne pas augmenter le taux d’imposition, sauf événement économique majeur. Ces emprunts toxiques n’entrent pas dans cette catégorie assure Didier Simonnet, au moins jusqu’en 2013

Le surplus à rembourser pour 2011 et 2012 sera absorbé grâce aux dépenses imprévues dans les budgets respectifs indique en outre l’adjoint aux finances Didier Simonnet.
S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.