Saintes : Un héros meurtri

.
photo SD.
Marc Jacquet, 50 ans, salarié de la SNCF au technicentre de Saintes, est aujourd’hui cloué chez lui en arrêt de travail jusqu’au 16 septembre. Il souffre d’une vilaine blessure à une jambe qui s’est infectée. Sous doses massives d’antibiotiques, il récupère de la mésaventure qui lui est arrivée le week-end dernier, plus précisément dans la nuit de samedi à dimanche, lorsqu’il est allé secourir un homme qui venait de se jeter dans la Charente pour en finir avec la vie.

C’est en sortant d’un bar-restaurant de Saintes, vers 2 heures du matin, le dimanche 4 septembre, qu’il a vu un attroupement sur le pont Palissy qui enjambe la Charente et qui relie les deux rives de la ville.

J’ai alors vu un homme dans l’eau qui coulait et remontait à la surface. Marc Jacquet ne réfléchit pas et rejoint le quai par un petit escalier.

Les policiers sont présents sur les lieux. Le sauveteur improvisé ne l’écoute pas, se déshabille et descend dans la Charente par une petite échelle en fer.

Pour aider, un policier lance une bouée présente sur place et reliée à la berge par une corde.

Le lendemain, j’ai commencé à avoir une jambe qui avait doublé de volume et une fièvre de cheval. Aujourd’hui, le Saintais se remet doucement après avoir frôlé l’hospitalisation.



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.