Un tramway nommé souvenir… ou avenir à Royan

.
photo j. bègue.
À l’heure où locaux et estivants se plaignent de la mauvaise desserte ferroviaire de la Côte de Beauté, il est encore d’anciens Royannais, par leur âge ou leur ancienneté en ville, pour se souvenir que jusqu’en 1945, le chemin de fer était à ce point développé qu’outre la liaison ferroviaire acheminant jusqu’à Royan, un tramway circulait de Saint-Georges-de-Didonne à Ronce-les-Bains. Sa «bible» en la matière, un numéro de «Chemins de fer régionaux et urbains», revue bimestrielle de la fédération des amis des chemins de fer secondaires.

L’apparition de ce tramway urbain, Royan la doit à Frédéric Garnier.

Le maire de Royan a découvert le tramway conçu par Decauville en 1889, lors de l’Exposition universelle de Paris.

L’idée fit long feu, jusqu’en 1875.

L’ingénieur Camille Dufrane, représentant une compagnie bordelaise de tramways et chemins de fer secondaires, présenta un nouveau projet au Conseil municipal.

Il était alors possible de se déplacer en chemin de fer – urbain – de Saint-Georges-de-Didonne à Saint-Palais-sur-Mer.

Érick Mouton, en passionné, est bien sûr nostalgique de cette époque qu’il n’a pourtant pas connue. S



Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.