Des lycéens toujours sans bouquins

ecoles_en_danger«Rien que sur le lycée Dautet, il manque encore 111 livres de sciences et vie de la Terre, 145 de physique chimie, 84 de sciences économiques et sociales, 62 de géographie», égrène Catherine Gantier, la secrétaire de la Peep de La Rochelle. Même constat dépité à la FCPE, l’autre grande association française de parents d’élèves. Quelques dizaines d’ouvrages par-ci, une petite centaine de bouquins par-là, tous les lycées publics rochelais sont touchés par ce manque de livres scolaires, six semaines après la rentrée.

Les deux fédérations de parents d’élèves rochelais se fournissent auprès du magasin Cultura de Puilboreau. C’est bien là que se situe le problème.

À Rochefort ou Saintes, les associations de parents d’élèves n’ont eu aucun souci avec leurs librairies de proximité.

C’est justement ce qui a convaincu la Peep de changer de fournisseur.

De quitter la librairie Mollat à Bordeaux pour venir à Cultura, à Puilboreau.

«Quand il s’agit de petites quantités, on peut aller chercher les livres nous-mêmes», explique Véronique Fouillen, la secrétaire adjointe du bureau de l’association.

«À Saint-Exupéry, un professeur de français de seconde a donné des exercices supplémentaires à faire à une élève sur le livre qu’elle n’a pas», raconte Catherine Gantier.

Du côté de Cultura, pas de réponse. S



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.