Les Royannais sortent la tête haute

.
samuel honoré.
À l’heure de commenter l’élimination de ses joueurs, samedi soir, Pascal Ferré ne savait trop comment regarder le résultat. Car si celui-ci peut paraître logique sur le papier, au vu du match, Royan-Vaux ne méritait pas de disparaître de la Coupe de France sur un tel scénario (penalty discutable à une minute de la fin). Pour preuve, si les tirs niortais furent plus nombreux que ceux des Maritimes, ils trouvèrent rarement le cadre.

La faute à un très bon placement des Royannais, à l’image de Bondon, qui a parfaitement gêné les avants deux-sévriens.

Malgré cette élimination, Pascal Ferré tenait à souligner que ses joueurs pouvaient garder «la tête haute».

Souhaitant bonne chance à ses voisins niortais, le coach saluait, pour conclure, la bonne résistance physique de ses joueurs face à une équipe de National.

Une donnée importante pour la suite du championnat. S



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.