La zumba séduit aussi les Royannaises

.
PHOTO E.R.
La jeune femme est venue avec plusieurs copines, des novices curieuses de tester ce nouveau sport dont tout le monde parle. Depuis la rentrée de septembre, des cours de zumba ont lieu le jeudi soir à Saint-Sulpice-de-Royan et le samedi matin à Saint-Georges-de-Didonne. C’est l’association Dolie country qui fait venir chaque semaine Patrick Legoff, professeur licencié de zumba. Toutes les séances font le plein, avec une cinquantaine de participantes à chaque fois.

Si Patrick Legoff assure que c’est une discipline plutôt prisée par les gens qui pratiquent déjà le sport et la danse, on voit dans la salle beaucoup de femmes pour qui c’est un bon moyen de «se remettre doucement au sport».

C’est le principe de ce sport : reprendre des pas de danses latines comme la salsa ou la samba au rythme d’un cours de fitness.

La différence avec un cours de gym normal, c’est qu’il n’est pas facile d’arriver en cours d’année.

Les chorégraphies de base ont déjà été enseignées et pour les nouvelles, pendant les premiers morceaux, on a un peu l’impression d’avoir toujours trois temps de retard.

Chaque «série» correspond à un morceau de musique d’environ 4 minutes, et entre chacun, le professeur s’arrête pour montrer la chorégraphie suivante.

Il faut savoir que l’inventeur de la zumba, Beto Perez, a été le chorégraphe de la chanteuse. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.