Au chevet du patrimoine

.
Ph. M.
Après près de quatre années vierges de travaux, la Communauté de communes (CdC) de Cognac se replonge dans la restauration du petit patrimoine.Depuis ses débuts, elle intervenait régulièrement dans un créneau que nombre de communes n’étaient pas en mesure d’assumer seules.Mais à son arrivée, en 2007, le directeur général des services, Frédéric Laleu, a signalé que cette prise en charge à 100 % n’était pas réglementaire.

La CdC s’est alliée à un autre chantier d’insertion, celui de l’Ireo de Richemont, pour mutualiser les locaux et l’un des deux postes d’encadrants, celui de Mathilde Mainguenaud, qui accompagne les personnes dans leurs démarches administratives, de formation et de retour à l’emploi.

La CdC s’est frottée au fonctionnement en réseau avec Pôle emploi et les acteurs du secteur pour recruter sept personnes sur une quarantaine de candidatures.

Preuve que l’insertion est un travail de fond, deux d’entre elles ont fait faux bond pour le démarrage du premier chantier, sur un ancien four à pain de la commune de Mesnac.

L’État, via la Direction du travail, suit l’affaire d’un très bon oeil.S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer